Historique de la scierie de Junnikkala

La scierie de Junnikkala, dont les bâtiments sont sis Sahantie 1, à Kalajoki, en Finlande, est créée le 16 août 1960. L’adresse du siège social de l’entreprise est restée inchangée depuis lors.

Une nouvelle ère amorcée par un accident du travail

À l’automne 1953, Aarne Akseli Junnikkala a un accident de travail : les bretelles de sa salopette trop grande se prennent dans une perceuse. Son travail consistait à percer des conduites d’eau en bois à Kalajoki.

Aarne reste hospitalisé des semaines et sa femme Hilma prend les commandes de la ferme familiale tout en s’occupant de leurs neuf enfants. Et c’est le fils ainé Ismo qui doit subvenir aux besoins de la famille. Il commence à travailler pour d’autres fermiers tout en s’occupant de la ferme familiale.

Un investissement audacieux dans le nord de la Finlande

À la fin des années 1950, Ismo travaille sans discontinuer. Il décide alors d’acheter un tracteur semi-chenillé Fordson, qui est le modèle le plus perfectionné de l’époque. Ismo commence à travailler pour la Direction générale des forêts de Finlande. Il déménage alors avec son tracteur à Kittilä en Laponie. Il migre ainsi vers le nord tous les automnes lorsque les travaux des champs de sa ferme sont terminés, et redescend dans le sud avec son tracteur au printemps. Pendant l’hiver, Ismo envoie de l’argent à sa famille restée à Kalajoki.

Les débuts de la scierie de Junnikkala

En mai 1959, Ismo Junnikkala rentre de Laponie au volant de son tracteur jusqu’à Kalajoki lorsqu’il crève à seulement 20 kilomètres de sa ferme. Devant passer la nuit sur une berge, il décide d’arrêter ses migrations saisonnières en Laponie et de monter son entreprise. C’est ainsi que naît au Sahantie 1, à Kalajoki, la scierie de bois à l’automne 1960.

La croissance, avec les frères d’Ismo

}La scierie de Junnikkala se développe à un rythme régulier, concurrençant une autre scierie locale, l’A. Santaholma Osakeyhtiö. Au début des années 1970, Ilpo et Heikki, les frères cadets d’Ismo, rejoignent l’entreprise familiale.

Une opportunité née d’un feu de forêt

C’est un grand incendie dans la forêt de Kalajoki qui a favorisé la croissance de l’entreprise. Les frères Junnikkala décident alors d’acheter les bûches calcinées, dont personne ne veut, pour leur scierie. Avec ces bûches brûlées par l’incendie, ils gagnent beaucoup d’argent qu’ils investissent dans leur entreprise pour en accélérer sa croissance.

Les premières exportations de Kalajoki en Angleterre

En 1972, les frères Junnikkala se lancent dans le commerce international avec le départ de produits sciés du port de Kalajoki à destination de l’Angleterre. Parallèlement à leur lancement dans le commerce international, le début des années 1970 marque pour l’entreprise familiale la mise en place à Kalajoki d’un traitement complémentaire des produits en bois, qui se vendent bien localement.

Confusion locale due aux investissements de Junnikkala

En 1979, les frères Junnikkala décident d’installer une chaudière biomasse à la scierie, idée avant-gardiste dans la Finlande des années 1970 qui fait douter de la réussite de ce projet. Le séchage artificiel des bûches était un procédé inconnu dans l’industrie de cette époque. Néanmoins, Ismo, Ilpo et Heikki Junnikkala avaient toute confiance en leur projet. Complétée par les nouveaux séchoirs, l’usine de séchage artificiel permet d’accroître la vente de bois scié.

La scierie de Junnikkala réduite en cendres à deux reprises

La scierie de Junnikkala à Kalajoki subit un premier incendie dans les années 1970, lorsque la zone de stockage de la biomasse prend feu. Ismo se fait une double fracture de la jambe en essayant d’éteindre le brasier, et doit rester plâtré pendant un an.

Le second incendie se déclare en mars 1980. Ce feu est un coup d’arrêt brusque pour toute la région et impacte fortement la localité. Cependant, les frères Junnikkala n’abandonnent pas et décident rapidement de construire une nouvelle scierie. La nouvelle scierie construite par Ahlström, avec une ligne de sciage composée de 700 scies Otso, est inaugurée à l’automne de la même année, quelques mois seulement après l’incendie destructeur de mars.

Cette scierie neuve triple le volume de production de la scierie de Junnikkala.

Des investissements répondant aux besoins de la construction de maisons individuelles

En 1987, les frères Junnikkala investissent dans une plus grande usine de rabotage afin de répondre aux demandes des clients du secteur de la construction de maisons individuelles. Parallèlement, l’entreprise augmente ses exportations qui atteignent 50 % du chiffre d’affaires de la scierie.

L’entreprise familiale continue de se développer et de nouveaux bureaux de vente locaux sont inaugurés à Raahe, près de Lapaluoto et à Ylivieska.

Les effets de la crise à Kalajoki

La Finlande n’échappe pas à la crise économique du début des années 1990, qui marque un coup d’arrêt de la croissance de l’entreprise. Les investissements faits dans le secteur de la construction de maisons individuelles perdent momentanément de leur effet car le carnet de commande se vide et la construction locale de maisons s’arrête presque du jour au lendemain. Comme beaucoup d’autres entreprises, Junnikkala est au bord de la faillite. Mais Ismo Junnikkala n’avait pas contracté pour l’entreprise d’emprunt en devises étrangères, ce qui l’a sauvé et lui a permis de poursuivre son activité malgré la crise.

Pas même une conjoncture économique difficile n’ébranle la confiance que placent les investisseurs dans la scierie de Junnikkala. L’entreprise investit pour pouvoir augmenter sa production. La Finlande sort de la crise, les exportations reprennent et les frères Junnikkala investissent encore dans la construction de maisons individuelles.

Changements à la scierie de Junnikkala

En 1992, Ismo Junnikkala tombe gravement malade. Il prend sa retraite et Heikki est nommé directeur général de l’entreprise familiale.

La production de bois scié augmente pour atteindre 100 000 mètres cubes après la modernisation de la ligne de sciage et du séchoir et la construction d’une centrale thermique écologique en 1998.

Du chauffage pour Kalajoki et des investissements dans la construction de maisons individuelles

Dans les années 2000, la centrale thermique de Junnikkala commence à fournir en chauffage la ville de Kalajoki. La bioénergie produite par Junnikkala atteint rapidement 80 % de l’énergie thermique consommée par la localité. Les frères Junnikkala décident d’investir dans la construction de maisons individuelles, et l’entreprise construit une autre usine de traitement et une ligne de rabotage robuste. La ligne de traitement de surface de pointe pour le bardage extérieur répond aux demandes des clients du secteur de la construction de maisons individuelles.

Un changement de génération à Kalajoki

En 2002, Ismo et Ilpo décident qu’il est temps que Junnikkala change de génération. Heikki reste directeur général mais Ilpo et Ismo laissent leur place de propriétaires à leurs enfants: Juha et Johanna Junnikkala (le fils et la fille d’Ismo) et Kalle et Veli-Matti Junnikkala (les fils d’Ilpo). Ismo et Ilpo ont demandé à leurs enfants s’ils étaient sûrs de vouloir reprendre le flambeau familial et tous ont fait ce choix. L’appel de la forêt a été le plus fort. En 2003, Juha est nommé directeur général de Junnikkala, et l’entreprise familiale de Kalajoki poursuit sa croissance sous la direction de la deuxième génération.

En raison de restructurations en 2008, Ruukki Group Plc devient propriétaire de la scierie de Kalajoki, et Heikki Junnikkala vend ses parts de l’entreprise. Ce changement permet d’acheter Pyyn Saha ja Höyläämö, une scierie et usine de rabotage située à Oulainen. Janne Pyy devient copropriétaire par un échange de parts. Avec les changements de propriétaires, l’entreprise lance un important programme d’investissements s’élevant à 14,5 millions d’euros.

Retour aux racines pendant la crise des années 2000

La crise touche la Finlande en 2008, alors que le programme d’investissement de Junnikkala est toujours en cours. Ruukki souhaite abandonner le traitement mécanique du bois. Junnikkala Oy rachète alors les parts de Ruukki en 2011, pour redevenir une entreprise familiale.

Objectifs Japon et Corée

On décide de construire de nouvelles lignes de sciage à Junnikkala dans une optique d’exportation. L’entreprise veut développer ses exportations au Japon et en Corée. Les nouvelles lignes de sciage sont spécifiquement créées pour répondre aux exigences de l’exportation.

Kalle Junnikkala au poste de directeur général

En 2012, Kalle, fils d’Ilpo Junnikkala, est nommé directeur général. L’ancien directeur général, Juha Junnikkala, rejoint le conseil d’administration de Junnikkala Oy. Sa sœur, Johanna Junnikkala, et le frère de Kalle, Veli-Matti Junnikkala, en font également partie.

Croissance continue pour Junnikkala

Dans les années 2010, Junnikkala accroît sa capacité de production d’énergie thermique à Oulainen. Le volume de production de l’entreprise double grâce à des investissements dans le tri des produits secs et un séchoir. De sa création à aujourd’hui, la sympathique entreprise familiale a continué de se développer en comptant sur le soutien de sa petite équipe d’approvisionnement en bois. Le département des forêts de Junnikkala contribue à la croissance en mettant en place le commerce actif du bois dans l’ouest de la Finlande.

Partager cette

Vous pouvez nous contacter en remplissant le formulaire ci-dessous.